En direct du terrain!

Dix jours après son arrivée à Nairobi, Catherine, la présidente de Jenga, nous fait part de l’avancée de sa mission sur le terrain. La mise en place des projets de 2014 se fait petit à petit, tandis que l’évaluation des projets de 2013 est positive dans l’ensemble. De manière générale, une chose est sûre: les besoins des enfants et des orphelinats sont nombreux, et on a du pain sur la planche!

Programme chargé pour la mise en place des nouveaux projets

Ma mission a commencé sur les chapeaux de roue: dès mon arrivée, j’ai organisé des visites au sein des orphelinats avec des entreprises de protection contre les incendies, que nous avions identifiées au préalable. Aujourd’hui, nous avons reçu les devis finaux, que nous étudions de près: l’équipement devrait être livré et installé d’ici la fin de cette semaine, et une formation basique au maniement des extincteurs et des couvertures à incendie sera assurée.

Par ailleurs, j’ai récupéré la liste de tous les besoins en matériel scolaire et établi un budget en conséquence: grosse séance shopping au rayon fournitures scolaires prévue demain matin! Le 2e volet de notre projet éducation consiste à organiser des cours de soutien scolaire pour les enfants. Les managers des orphelinats ont été chargés d’identifier des jeunes kényans, volontaires, motivés et disponibles, pour assurer ces cours. J’ai également mobilisé mon réseau local pour trouver les candidats idéaux, et j’ai déjà identifié quelques personnes intéressées et intéressantes.

IMG_4129Côté santé, là aussi ça avance bien. Sur le volet alimentation, nous avons recruté une bénévole française qui vit à Nairobi: Déborah. Elle travaille au sein du Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies. Elle a passé la journée de dimanche avec moi, au sein des deux orphelinats, et a d’ores et déjà mené une superbe séance de sensibilisation sur les bonnes pratiques alimentaires auprès d’un groupe d’adolescents de l’orphelinat Hope For Children!

J’ai par ailleurs identifié un grand nombre de farines enrichies en vitamines et minéraux: nous souhaitons intégrer ces farines au menu quotidien des enfants afin de pallier leurs carences. Et dans les prochains jours, je vais rencontrer un médecin qui, je l’espère, pourra nous prodiguer de précieux conseils en matière de suivi médical des enfants et nous aider à constituer les dossiers médicaux.

Une évaluation plutôt positive des projets passés

IMG_4203En parallèle de la mise en place des projets prévus pour 2014, je m’attache à organiser le suivi et l’évaluation des projets de 2013. Au Good Samaritan, les travaux que nous avions menés en avril et mai 2013 ont permis aux filles d’emménager au 1er étage du bâtiment. Les chambres sont belles, lumineuses, colorées et bien rangées. Les enfants appliquent bien les consignes d’hygiène et de propreté que nous avions diffusées en juin et juillet: le linge sale est bien mis dans les paniers à linge et les déchets sont bien jetés dans les poubelles que nous avions placés dans chaque chambre. Même constat au sein de l’orphelinat Hope For Children! Les dispositifs de lavage de main que nous avions fabriqués et installés sont dans l’ensemble en bon état. Deux d’entre eux nécessitent toutefois des réparations au niveau des robinets. D’après mes «enquêtes» et observations, les enfants savent bien s’en servir, et connaissent les moments-clés où ils doivent se laver les mains (en sortant des toilettes, avant de manger…). Côté éducation, j’ai recensé auprès de chaque enfant le matériel que nous avions distribué en mai et juin 2013. Les enfants en ont bien pris soin, même si certains sacs à dos et chaussures nécessitent une petite intervention chez le cordonnier et que quelques livres ont été égarés.

Le gros bémol se situe du côté des nuisibles. Ceux parmi vous qui ont déjà été victimes d’une invasion de punaises domestiques savent à quel point il est difficile de s’en débarrasser. Nous n’avons pas été épargnés par le fléau et les fumigations entreprises précédemment n’ont pas permis de se débarrasser de l’ensemble de ces insectes, si bien qu’ils sont toujours présents dans les deux orphelinats. Au Good Samaritan, les rats non plus n’ont pas été éradiqués complètement. J’ai obtenu un devis intéressant d’une entreprise internationale présente au Kenya; nous espérons maintenant que notre collecte nous permettra aussi de poursuivre le traitement des orphelinats!

Des besoins croissants pour lesquels nous avons toujours besoin de vous!

Comme on s’y attendait, il y a beaucoup à faire, c’est sûr. Et nous devons faire face à des besoins croissants et des aléas imprévus: nouveaux enfants placés par les autorités, augmentation des prix des aliments de base (ex: le demi-litre de lait est passé à 45 shilligs kényans alors qu’il coûtait 30 shillings avant), nouvelle taxation des livres mise en place par le gouvernement et qui augmente considérablement notre budget éducation… Nous devons donc maintenir notre effort de collecte et c’est pourquoi nous continuons à faire appel à la générosité de ceux qui souhaitent nous donner un petit coup de pouce!

2 réponses à “En direct du terrain!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s